Pour élever des poules pondeuses, construire soi-même un poulailler de jardin, en bois, en béton ou en matériaux de récupération, demande quelques bons outils et un peu de connaissances pratiques pour pouvoir satisfaire les besoins de l’animal.
Activités pédagogiques 2016/2017
Projet Poulailler Bac Pro CGEA
Les 2nd BAC Pro CGEA ont un projet de construction d'un poulailler à la MFR
Partant du constat que le tri des déchets en fin de repas progressait, les élèves de 2nd CGEA vont construire un poulailler pédagogique.
Les objectifs sont:
- favoriser la citoyenneté
- contribuer à une démarche environnementale
- sensibiliser les jeunes à l'anti-gaspillage

Après la pesée des déchets permettant de déterminer le nombre de poules nécessaires, les jeunes ont élaboré le plan du futur poulailler.
Pour élever des poules pondeuses

Pour s’épanouir et produire des oeufs frais quotidiennement, les poules doivent bénéficier d’un abri résistant, sec, aéré et régulièrement nettoyé.

Idéalement le poulailler est situé à l’abri des vents forts et donne accès à un espace extérieur clôturé et suffisamment grand pour que les poules puissent se dégourdir les pattes sans être menacées par des prédateurs.
Pour que la température et l’hygrométrie soient bien régulées, il est conseillé d'opter pour une structure en bois naturel ou
aggloméré, traité par un produit hydrofuge.
Théoriquement, la surface d’un poulailler se calcule par rapport au nombre de volailles qu’il accueille : on compte environ 1m² de poulailler par poule.
En ce qui concerne son agencement, il devra répondre à certains critères pour respecter les conditions de vie des poules.

7 éléments indispensables d’un poulailler

Le logement principal

Surélever le poulailler avec des tasseaux ou des cales en béton va permettre de le préserver de l'humidité tout offrant un bien-être aux poules qui, par instinct, aiment se positionner en hauteur. Accessible par une trappe réfermable et une rampe en pente, il doit être recouvert d’une épaisse couche de paille afin de protéger les poules du froid. Le foin dispersé au sol sert également de litière absorbante et doit être changé régulièrement pour maintenir l'espace propre. L'entretien du poulailler est essentiel pour garantir la bonne santé des poules et éviter la prolifération de parasites aviaires.

Les perchoirs

Pour qu’elles se reposent en toute tranquillité, il convient d’offrir aux poules plusieurs perchoirs placés entre 40 et 70 cm du sol (selon les races). Pour leur assurer une meilleure stabilité, les barres ou planches sont en bois et de forme rectangulaire plutôt qu'arrondie. Il faut aussi prendre soin de poncer les arêtes afin de prévenir les risques de blessure, et pour éviter les rivalités entre les poules, les perchoirs sont placés à la même hauteur.

Les nichoirs ou pondoirs

Les nichoirs doivent être positionnés au-dessus du sol, mais en dessous des perchoirs. À peine plus grandes qu’une poule (carré de 30 cm), destinés à la pondaison et à la couvaison, ces niches douillettes sont couvertes de paille fraîche. Elles sont généralement aménagées dans un renfoncement de l’espace principal pour diminuer leur luminosité et favoriser la tranquillité des poules. Pour pouvoir récupérer facilement les oeufs, on peut prévoir une trappe ou un tiroir d'accès.

La mangeoire et l’abreuvoir

Le récipient à nourriture doit être adapté à la taille et au nombre de poules. Les graines sont de préférence placées à l’intérieur du poulailler tandis que l’abreuvoir reste à l’extérieur pour limiter l’humidité dans le poulailler. Pour faciliter leur entretien, ces contenants sont en acier inoxydable et amovibles. Ils doivent également comporter une solide fixation pour ne pas se renverser au moindre choc.

Le toit étanche

Sur une charpente en légère pente, la toiture doit être suffisamment résistante pour supporter les intempéries. La solution la plus simple est de la réaliser en un seul bloc en prévoyant un débord sur chaque façade. Concernant le matériau utilisé, il peut s'agir de bois traité contre l'humidité, d’un revêtement bitumé, de tôle ondulée métallique ou PVC. Il est important de prévoir un système d'ouverture supérieur pour faciliter le nettoyage et permettre une bonne aération du poulailler dès que le temps le permet.

Les volets rabattables

Ils sont très utiles pour à la fois aérer l'espace, apporter une luminosité indispensable au bien-être des poules et les protéger en cas de pluie. Si le poulailler ne se trouve pas dans un terrain clos, il est par ailleurs conseillé de grillager les ouvertures pour éviter l’entrée des prédateurs.

L’enclos extérieur

La zone de promenade doit être totalement close et sécurisée. La clôture, si elle ne couvre pas totalement le plafond du poulailler, doit avoir une hauteur minimale d’1.60 m pour faire barrière aux renards. Par ailleurs, elle doit aussi être solidement fixée au sol. Le grillage doit également être suffisamment rigide, en maille serrée et épaisse, pour ne pas se déformer lors des tentatives d’intrusion des prédateurs. Pour permettre aux poules de se nettoyer le plumage, la présence d'un bac à sable (ou cendre) ou d'un espace de terre sablonneuse est indispensable.


Nos dernières recrues, les poules frileuses.